Article sur le site de Logic-Immo sur le Marché Quimpérois. Interview de Christophe GUEGUEN en date du 21 Août 2013..

Logic-immo

État des lieux.

La demande reste forte à Quimper, les acheteurs ont l’embarras du choix et un bien même légèrement surestimé sera immédiatement boudé. Christophe Guéguen, directeur de l’agence Terre d’immo, résume la carte des prix : « L’hypercentre se maintient en fourchette haute pour les appartements au-delà de 2 000 euros/m². Le neuf, qui se négocie aux environs de 3 000 euros/m², se vend bien grâce aux atouts que sont la présence de garage, jardin ou terrasse, et des économies d’énergie proposées. Enfin, l’ancien avoisine 1 500 euros/m² sur le péricentre. » La préfecture du Finistère abrite en son coeur historique de beaux immeubles anciens. Peu de biens s’y affichent à la vente et ce micromarché, très demandé, capte une clientèle dotée de beaux budgets. De très belles demeures pourront atteindre des prix compris entre 500 000 € et 700 000 euros, même si la moyenne des transactions en hyper centre pour des maisons de ville rénovées avec jardin et garage  avoisine des budgets de 300 000 € à 400 000 €.(Quartier du Palais de justice, Quartier St Marc, Quartier Bournazel..)

Sorti de l’hypercentre, les opportunités sont là. À l’ouest de la ville, c’est une maison années 1930 relookée, de 90 m², qui vient de trouver preneur à 149 000 euros FAI. Avec un budget inférieur à 160 000 euros, on trouve des petites demeures mitoyennes à rafraîchir sur la périphérie du Centre ville.
A Kerfeunteun ce quartier fait toujours le plein. Proches du centre, ils offrent commerces et écoles rassemblés sur un périmètre réduit, les biens disposent souvent de garage ou jardin. Idem pour Frugy : une maison de 1964, à rénover complètement, s’est négociée récemment à 129 000 euros.

Providence, dernier bastion central à réhabiliter, a repris une légère cotation grâce à un vaste chantier de rénovation urbaine. L’ouverture de Cinéville, les espaces verts, l’inauguration du parc de la Providence en décembre dernier, marquent sa transformation. Près du centre et de la rocade nord, il permet une rapide sortie de ville. Galerie commerçante et futur centre des Congrès – annoncé pour 2014 – parachèvent le tout. On y trouve toujours nombre de maisons des années 1930-à 1950, avec charme et volumes généreux.

Print Friendly, PDF & Email